Articles Tagués ‘Grand Corps Malade’

Grand Corps Malade

Grand Corps Malade présente aujourd’hui le second extrait « Te manquer » de son quatrième album « Funambule » qui sortira lui, le 28 octobre prochain. En effet, le chanteur dévoilait le 10 septembre dernier le premier extrait, « Au théâtre ».

Dans cet album, le public pourra découvrir des duos inédits avec Francis Cabrel, Richard Bohringer ou encore Sandra Nkaké.

Ainsi, découvrez dès à présent « Te manquer », le dernier titre de Grand Corps Malade avec Sandra Nkaké.

Laura Jess.

Publicités

Valentin Marceau album

Valentin Marceau que nous avons rencontré en février dernier, présentera son premier album,  « A nos amours », le 17 juin prochain.

Ainsi, non seulement son premier single « Dansons » a été un succès, mais il a également séduit des artistes comme Jean-Louis Aubert, Grand Corps Malade ou encore Patrick Bruel.

La sortie de son album sera suivie d’un concert le 25 juin à la Boule Noire, qui sera alors l’occasion de découvrir son univers folk sur scène. Cependant, dès à présent, retrouvez Valentin Marceau dans diverses émissions sur TV5 acoustique, Chabada, ou encore 50 min Inside.

 

Laura Jess.

Valentin Marceau

Valentin Marceau qui s’est fait remarqué avec son dernier clip « Dansons », nous a reçus pour une interview où il s’est confié en toute simplicité.

 

Laura Jess : Bonjour Valentin Marceau, pouvez-vous vous présenter ?

Valentin Marceau : Je m’appelle Valentin, j’ai 21 ans, je suis chanteur, tout simplement.

Laura Jess : Quel est votre parcours ? 

Valentin Marceau : J’ai commencé à 11 ans la musique. J’ai monté un groupe avec des amis dans le sous-sol chez mes parents. J’ai fait de la guitare et après ça s’est mis en place. On a eu du succès avec l’album du groupe Boxon il y a trois ans. Après on s’est séparé et aujourd’hui j’ai fait un album en solo.

Laura Jess : Et comment avez-vous débuté ? 

Valentin Marceau : J’ai eu un Bac économie puis je me suis inscrit au cours Florent mais cela ne m’a pas plu, j’y suis resté deux ans mais je n’aimais pas trop. Pourtant, j’aimais monter sur scène et cela m’a plu. J’aime la musique, j’en ferai toute ma vie.

Laura Jess : « Dansons », le clip de votre dernier titre vient de sortir, et a été vu plus de 60 000 fois sur Youtube en une semaine, vous attendiez-vous à un tel succès ?

Valentin Marceau : Je ne m’y attendais pas, le clip est sorti de la base des fans. Je ne pensais pas c’est une bonne surprise. Il y a eu moins de followers que de vues en une semaine. C’est le bouche à oreille, les médias c’est inexplicable.

Laura Jess : Comment se fait-il que le clip soit sorti six mois après le single  « Dansons »?

Valentin Marceau : Il est sorti le 6 aout 2012. Cela prend du temps de faire un clip, il faut contacter les médias. Le clip a été tourné en décembre et il est sorti deux mois plus tard.

Laura Jess : Et votre album quand sortira t il ?

Valentin Marceau : Il n’y a pas encore de dates mais il sortira au printemps, il s’appellera « A nos amours », c’est une bonne synthèse de l’album.

Laura Jess : Le titre vous a été inspiré par le film du même nom?

Valentin Marceau : Non pas du tout, j’ai découvert qu’il y avait un film qui portait le même nom mais je ne l’ai jamais vu.

Laura Jess : A ce jour envisagez-vous déjà une future tournée ?

Valentin Marceau : Je ferai une tournée après, je commence parler des concerts, il y aura des dates d’ici l’été. C’est le nerf de la guerre de rencontrer le public. Je suis content c’est génial.

Laura Jess : Vous vous êtes fait remarquer au sein du groupe Boxon, puis avec plusieurs singles et enfin « Baptême du Feu », cela fait beaucoup de travail, alors que vous êtes tout jeune ?

Valentin Marceau : J’ai eu la chance de commencer jeune, j’ai fait comme cela tout de suite, j’ai écrit des chansons. J’y suis venu vite donc tout s’enchaine, je suis hyper content suite aux évènements.

Laura Jess : Vous étiez dans un groupe, quel rôle occupiez-vous dedans ?

Valentin Marceau : J’étais le chanteur, on a fait un single « Baptême du feu », et on est passé en télé, à la radio. J’avais 18 ans et mon frère qui faisait aussi partie du groupe avait 13 ans. Nous étions quatre en tout dont mon ami d’enfance qui est né le même jour au même endroit.

Laura Jess : Et qu’est-ce qui vous a motivé à vous lancer en solo ? C’était il y a longtemps?

Valentin Marceau : J’ai toujours voulu chanter en solo, j’aime les chanteurs français. Quand je me suis retrouvé seul je me suis lancé en solo. En France, il n’y a que des chanteurs, il y a peu de groupes.

Laura Jess : Le chanteur Grand Corps Malade a fait un éloge sur vous sur Youtube, comment et quand l’avez-vous rencontré ?

Valentin Marceau : Je l’ai rencontré lors des Rencontres d’Astaffort organisées par Francis Cabrel. C’était super, génial. On a sympathisé. J’aime beaucoup Grand Corps Malade depuis toujours.

Laura Jess : Et quel est votre univers musical?

Valentin Marceau : Mon univers musical c’est le Rock et Nirvana.

Laura Jess : Vous jouez de la guitare, et du piano, à quel âge avez-vous commencé?

Valentin Marceau : J’ai débuté la guitare à 10 ans et après j’ai pris des cours. Le piano c’est surtout aujourd’hui. J’apprends le classique avec un prof.

Laura Jess : Et sinon jouez-vous d’autres instruments de musique ?

Valentin Marceau : Sinon j’ai appris seul un peu tous les instruments, de la batterie, de la basse…

Laura Jess : Vos parents sont-ils également musiciens ou issus de ce milieu ? Si non, quel est leur métier ?

Valentin Marceau : Mes parents ne sont pas du tout dans le milieu, mon père est dessinateur et ma mère est organisatrice d’évènements. Mais ils aiment tous les deux la musique, sinon, il n’y a pas de musiciens dans ma famille. 

Laura Jess : Et, quels sont vos projets futurs?

Valentin Marceau : Faire de la musique, poursuivre mon métier de chanteur, écrire pour d’autres, faire des tournées, mon objectif c’est de conquérir le monde. 

Laura Jess : Enfin, avez-vous un petit mot pour nos lecteurs ?

Valentin Marceau : On peut me retrouver sur Twitter, Facebook, Instagram et sur mon site valentinmarceau.com.

 

Laura Jess.

 

Remerciements à l’Hôtel Amour pour son chaleureux accueil.